top of page
Deuil périnatal femme triste.jpg

Accompagnement au deuil périnatal

Interruptions de grossesse : un passage délicat

Si vous êtes ici, vous êtes probablement en ce moment (ou avez été par le passé) dans une situation délicate en rapport avec votre maternité ou votre grossesse. Vous êtes peut-être confrontée au choix de mettre fin à votre grossesse, ou elle s’est déjà interrompue.

Tout d’abord, j’aimerai vous dire que je vous vois, vous êtes bien plus nombreuses que ce que vous pensez, et je vous envoi tout le réconfort dont vous avez besoin, même si le pas de vous faire accompagner est encore trop difficile à franchir pour le moment. Vous pouvez avoir besoin d’une oreille attentive, juste le temps d’une séance, même des années après cet événement.

J’aimerai donner les définitions de ces termes

Femme recroquevillée douleur (2).png

Lorsque je parle d’arrêt ou d’interruption de grossesse, je parle d’IVG, d’IMG ou de fausse couche. 

 

  • L'Interruption Volontaire de Grossesse (IVG) ou avortement désigne l'interruption médicale d'une grossesse souhaitée volontairement pour des raisons variées, et provoquée légalement. Toute femme quelle que soit son âge peut le demander à son médecin, sa sage-femme ou en centre de planning familial, sans apporter de justification. En France, elle est prise en charge à 100% par l’Assurance maladie. 

 

Il existe deux types d’IVG dont voici le délai légal en France : 

- L’IVG médicamenteuse est possible jusqu’à 7 semaines de grossesse et est pratiquée en établissement de santé, en cabinet libéral ou en centre de santé sexuelle. 

- L’IVG instrumentale (par aspiration du contenu de l'utérus) est possible jusqu’à la fin de la 14ème semaine de grossesse (16 semaines d’aménorrhée). 

 

  • L'Interruption Médicale de Grossesse (IMG) ou avortement thérapeutique intervient lorsque des anomalies graves affectent le fœtus ou mettent en danger la santé de la mère. Ce n’est donc pas la mère qui choisit l’interruption de sa grossesse. L’IMG a lieu sans restriction de délai. 

 

  • La fausse couche est l’interruption spontanée de la grossesse avant la 20ème semaine (22 semaines d’aménorrhée, environ 5 mois), date de viabilité du fœtus. 

 

On la catégorise en fonction du stade de grossesse auquel elle a lieu : 

- La fausse couche précoce lorsqu’elle a lieu au premier trimestre de la grossesse (avant la 14ème semaine d’aménorrhée). 

- La fausse couche tardive lorsqu’elle a lieu après le premier trimestre (entre la 14ème et la 22ème semaine d’aménorrhée). 

Le deuil périnatal est défini par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), comme des parents qui perdent leur bébé entre la 22ème semaine d’aménorrhée et le 7ème jour après sa naissance

 

Cette définition du deuil périnatal exclue donc les fausses couches précoces, les IVG, certaines interruptions médicales de grossesse et les bébés âgés de plus d’une semaine. Je trouve cela assez réducteur. A mon sens, le terme de deuil périnatal est bien plus global et concerne plutôt la souffrance liée au décès d’un bébé au cours de la grossesse, quelle que soit le stade de celle-ci, ou bien d’un bébé dans ses premiers mois ou années de vie. Quelle que soit la situation, cet événement peut entrainer un véritable traumatisme chez les parents.

Deuil périnatal (1).png

Quand une femme perd son bébé...

Deuil périnatal couple.png

Chaque vécu est personnel et différent d’une femme à une autre, d’un couple à un autre, et d’une situation à une autre. Un deuil ne sera pas forcément plus simple parce que la grossesse était moins avancée, tous vos ressentis sont légitimes, et il se peut même que si vous choisissez volontairement et en pleine conscience une IVG, il s’agisse tout de même d’un deuil et que vous ayez besoin de soutien. 

 

On peut aussi, par choix ou non, avoir à faire le deuil de devenir parent. Faire son deuil, c’est laisser la place à la douleur, à la peine et au chagrin, afin d'être capable petit à petit, de continuer d'avancer dans la vie. 

 

Les étapes du deuil : 

Choc, déni, colère, tristesse, résignation, possible dépression, acceptation, reconstruction… Chacune des étapes de ce processus mérite d’être accompagnée et soutenue, individuellement ou en famille (avec votre conjoint, vos autres enfants…) selon vos besoins spécifiques.

Accompagnement au deuil périnatal

Une famille ou couple qui fait face à la perte d'un enfant ou à l'arrêt d'une grossesse nécessite un soutien empreint de délicatesse, d'écoute et de compassion. Mon accompagnement se veut holistique, pour vous offrir une palette de services pour répondre à vos besoins. 

Mon accompagnement n’est pas médical, je ne suis pas médecin ou psychologue.

 

Il peut être tout à fait complémentaire à une approche médicale. Cela peut vous permettre d’avoir un accompagnement humain et c’est parfois plus simple d’entrer dans cette démarche, en ayant moins la sensation « d’avoir un problème ».

Couple chemin.png

Doula: L’épaule sur qui vous reposer après la perte d’un enfant

Je vous offre un accompagnement empathique et personnalisé avant, pendant et après l'interruption de grossesse ou le décès de votre bébé. A travers cet accompagnement au deuil périnatal, vous pourrez exprimer votre souffrance sans tabou. Je mets à disposition tous mes outils dont vous pourriez avoir besoin en fonction de votre cheminement. 

Cela peut être un soutien 

  • Physique : vous accompagner à l’hôpital ou à domicile pour vivre votre processus d’arrêt de grossesse si vous êtes seule et que nous avons la chance d’être dans la même région, veiller sur vos autres enfants si besoin, vous soutenir pour leur expliquer la situation. 

  • Psychique, émotionnel : vous accompagner dans ce choix de vie important ou accompagner cet état de deuil de la façon dont vous avez besoin personnellement.

  • Energétique : les bébés peuvent rester énergétiquement présent auprès de vous, conscientiser ces processus et les faire évoluer peut grandement aider au deuil et aux transformations. 

  • Informationnel : vous pouvez préférer être entourée par une association périnatale ou autres groupes en complément : nous pouvons tout à fait effectuer ce travail en collaboration. 

Communication quantique ® : Vous aider à traverser le deuil périnatal

Je vous offre un espace d’écoute attentive pour vous permettre d’exprimer vos émotions et votre histoire. La Communication quantique® est intéressante pour explorer le processus du deuil, comprendre où vous en êtes. Elle peut aussi grandement aider si vous êtes en réflexion par rapport à une interruption de grossesse, en communiquant avec votre inconscient, les différentes personnes intervenant dans votre histoire, et peut-être votre fœtus s’il a quelque chose à exprimer quant à cette situation.

Naturopathie : Retrouver l’équilibre et la stabilité dans votre corps

L’approche naturopathique vise à soutenir votre corps à travers des méthodes naturelles (alimentation, activité physique, fleurs de Bach, aromathérapie, phytothérapie…) afin qu’il se remette plus facilement suite à un arrêt de grossesse, qu’il ait été naturel ou médical. Cela pourra favoriser le bien-être global, et pourquoi pas préparer votre corps à une autre grossesse si tel est votre choix. 

Soins énergétiques : Harmoniser vos énergies et votre esprit

Les soins énergétiques visent à rééquilibrer les énergies du corps, favorisant ainsi le soulagement des tensions émotionnelles et physiques souvent présentes lors de ces épreuves. On pourra aussi travailler sur les mémoires de l’utérus et sur le deuil en lui-même. Selon vos croyances et si cela vous parle, je peux accompagner le processus de “passer l’âme” de votre bébé si cela est nécessaire dans votre cas.

Massage bien-être : Reconnecter à votre corps et votre utérus

Après avoir vécu un tel évènement, il peut être très intéressant de passer par le massage avec un toucher doux et délicat pour vous réconcilier avec ce corps avec lequel vous êtes peut-être fâchée. Cela peut vous accompagner à le pardonner, à vous reconnecter à lui et à votre utérus qui peut être empreint de souvenirs difficiles. Un serrage du bassin au rebozo peut être le bienvenue. Il vous aidera à trouver du réconfort physique et émotionnel, aidant à relâcher les tensions et à favoriser la détente. Et pourquoi pas ré accueillir la vie si tel est votre choix (voir massage fertilité).

Cercle de femmes deuil périnatal :  Partage, soutien et échange

Participer à un cercle sur ce thème (ou sur un thème libre) vous offre un espace de partage et de soutien mutuel, où vous pouvez vous connecter avec d'autres femmes ayant vécu une situation similaire. Cet environnement d'écoute et de compréhension mutuelle peut être très libérateur et permet de trouver du réconfort en groupe.

Recevez dès maintenant l’écoute et le soutien que vous méritez.

Mon engagement pour vous soutenir dans ces périodes délicates

Doula deuil périnatal (2).png

Je m’engage à accompagner chaque personne avec respect, bienveillance et confidentialité, sans jugement et sans projeter aucun avis personnel.

 

Je suis là pour vous soutenir, vous écouter et vous aider à traverser ces moments délicats avec la plus grande sensibilité. Ensemble, nous pouvons traverser ces épreuves et trouver des chemins vers la guérison, l'acceptation et la résilience. Votre bien-être est ma priorité.

 

N'hésitez pas à me contacter pour un premier échange de vive voix ensemble, pour voir comment vous pouvez vous sentir avec moi et choisir ou non d’être accompagnée dans votre parcours vers la guérison et la sérénité.

  • Dans quelles conditions écouter les soins méditatifs ?
    Pour commencer, connectez-vous à votre ressenti et aux signaux de votre corps (pourquoi pas à votre mala lunaire des cycles, pour celles qui en ont un 😉) pour savoir dans quelle saison du cycle vous vous sentez. Choisissez la méditation qui vous correspond selon votre saison du moment. Idéalement, installez vous au calme, dans un endroit où vous ne serez pas dérangée pendant le temps de la méditation (et plus), assise ou allongée. Vous pouvez utiliser un casque ou des écouteurs pour en profiter encore mieux. Vous pouvez les écouter partout : dans votre lit, dans la nature, et même dans le métro si vous arrivez à créer votre bulle ! 😋
  • Si je m'endors pendant la méditation ?
    Aucun problème ! C'est même super, tu auras complètement lâcher prise. 😉 Le soin agira dans l'inconscient et tu profiteras quand même de tous ses bienfaits.
  • Comment être sûre que je suis dans la bonne saison ?
    Je vous explique tout en détail lors des ateliers du cycle, que je vous recommande ! 😉 Si toutefois vous écoutez la méditation d'une saison dans laquelle vous ne vous trouvez pas exactement, ce n'est pas grave ! Faites vous confiance en essayant de ressentir comment vous vous sentez, dans votre corps et vos émotions.
  • Y-a-t-il une limite d'écoute des méditations ?
    Non ! Aucune limite. Vous pouvez écouter chacune des méditations autant de fois que vous le souhaitez, jusqu'à plusieurs fois par jour si cela vous fait du bien. Elles sont conçues pour vous apporter ce dont vous avez besoin au moment de l'écoute. Même si elles sont puissantes, ce ne sera jamais "trop" car vous saurez consciemment ou inconsciemment ce dont vous avez besoin en écoutant le soin, c'est donc cela que vous retiendrez. Une fois que vous avez acheté le pack des méditations, il est à vous À VIE !
  • Puis-je acheter une seule méditation/saison ?
    Pour l'instant, je vous propose uniquement le pack des 4 méditations, car les 4 saisons sont une continuité entre elles. Je vous conseille d'ailleurs de commencer par celle de l'Hiver, pour une suite logique. L'Hiver étant associé à la période des menstruations, il s'agit du début d'un nouveau cycle.
carte cadeau photo.jpg

Si vous souhaitez aider une femme, un couple qui traverse ce moment difficile, ou que vous souhaitez leur offrir du soutien...

bottom of page